Hidetaka Yakura Site

Subtitle

How a philosopher can contribute to science

My Position 2009

Generally speaking, philosophers don’t produce experimental data, but they can produce words, and, if successful, some new ideas, by going into real science and by reflecting on the scientific facts or the way scientists think and do.

One of the tasks of philosophers of science is not to tell scientists what to do, but to find problems, ask questions and propose new conceptual and theoretical frameworks that may inspire scientists and their scientific activities.

This kind of bidirectional interaction between science and philosophy and the incorporation of philosophical spirits into scientific activities should activate our inventive thoughts and exert productive effects on the fuller understanding of nature.

Furthermore, philosophical inspections of scientific activities themselves are indispensable for the survival and development of science in the future.

 

 

Ma Position 2009

De manière générale, les philosophes ne produisent pas de données expérimentales, mais ils peuvent produire des mots, de nouvelles idées, en allant dans la science réelle et en réfléchissant sur les faits scientifiques ou sur la manière dont les scientifiques pensent et font.

Une des tâches d’un philosophe des sciences n’est pas de dire aux scientifiques ce qu’ils ont à faire, mais de poser des questions auxquelles les scientifiques ne pensent pas et de proposer de nouveaux concepts ou cadres théoriques qui pourraient stimuler l’esprit des scientifiques ainsi que leurs activités scientifiques. 

Ce type dinteraction bidirectionnelle entre la science et la philosophie et lincorporation des esprits philosophiques dans les activités scientifiques devraient activer notre pensée inventive et exercer des effets productifs sur une compréhension plus profonde de la nature.

En outre, les inspections philosophiques des activités scientifiques elles-mêmes sont indispensables à la survie et au développement de la science dans l’avenir.